« Met fanm sou ou » présente: Catherine Flon

 

Catherine Flon est née au milieu du 18e siècle à l’Arcahaie, une ville aujourd’hui connu comme la «ville du drapeau». Catherine est reconnu comme étant un des symboles de la révolution haïtienne. Elle a contribué au fondement de la première république noire indépendante. En effet, Catherine Flon a créé et cousu le premier drapeau Haïtien.

 

Selon les dires, elle développa, dès un très jeune âge, une passion pour la couture et fonda son propre atelier à l’Arcahaie. Elle était connu de tous comme étant serviable, sérieuse et extrêmement compétente dans son domaine. Elle passa aussi beaucoup de temps à former d’autre jeunes filles dans le domaine de la couture.

CathFlon_pic_feb2017.jpg

Quand la révolution éclata, elle pris position contre l’esclavage et se rallia à la cause. Catherine Flon est un personnage très important pour la société haïtienne parce qu’en cousant le premier drapeau, le 18 mai 1803, elle devint le symbole de l’union d’un peuple (noirs et mulâtres) se battant implicitement pour l’abolition de l’esclavage  et la naissance d’un nouveau pays.

 

Il y aurait deux versions de l’histoire de comment elle aurait été chargé de coudre le drapeau.

 

  1. Première version:
  • Pour plusieurs durant la révolution en Haïti, le drapeau français signifiait l’union des trois classes de la colonie. Donc d’un geste violent, lors de la dernière journée du congrès de l’Arcahaie, Dessalines, le père de la révolution, arracha la partie blanche  du drapeau (qui représentait les blancs) et Catherine cousu les bandes bleu et rouge ensemble pour représenter l’union des noirs et des mulâtres.

 

  1. Deuxième version:
  • Une des filles de Jean-Jacques Dessalines fut battu par un colon et lorsqu’il vu sa fille en sang, il déchira sa jupe bleu  et demanda à Catherine de la coudre  avec le foulard rouge qu’il portait au cou en affirmant que : «  Jamais, plus jamais, un français ne frappera nos filles. Liberté ou la mort!» Et à ce qu’il parait, c’est pour cette raison  que le bleu du drapeau haïtien ne serait pas complètement identique à celui du drapeau français.  

 

Catherine reste gravé dans l’imaginaire collectif de la société haïtienne comme étant une des héroïnes de la révolution et c’est pour cette raison qu’en 2000 le gouvernement haïtien fit paraître des billets de 10 gourdes à son effigie et lui accorda une place au Champs-de-Mars au sein de la place des héros de l’indépendance. Elle fut officiellement reconnu pour sa participation à la révolution du pays en 2004 par le gouvernement haïtien grâce aux femmes de la CONAP (Coordination Nationale de Plaidoyer pour les droits des femmes).

10gourde_cathflon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s