« Met fanm sou ou » présente: Sanité Belair

Suzanne Belair, connue sous le nom de Sanité Bélair, est née affranchi (personne de couleur libre) en 1781 à Verettes, L’Artibonite. Sanité était une officière de l’armée de Toussaint Ouverture durant la révolution Haitienne. C’était l’une des seule femme de l’armée et c’était aussi une active révolutionnaire. Sanité a été reconnue par le gouvernement haïtien comme héroïne national d’Haïti. En 2004, elle fait partie d’une série spéciale de la monnaie haïtienne, on pouvait l’a retrouvée sur le billet du 10 gourde. Décrit par Dessalines comme « tigresse », Sanité était reconnue pour son énergie et sa vigueur. Tout le monde connaissait sa haine pour les colons français, elle n’hésitait pas à tuer ses ennemis à coup de d’épée….ou à mains nues.

En 1801 débute l’expédition de Saint-Dominque. Le général Français Leclerc veut rétablir l’autorité française mise à mal par Toussaint Louverture et aussi rétablir l’esclavage sur les colonies françaises.

Pendant le conflit contre les troupes françaises durant cette expédition, Sanité devient un lieutenant de l’armée de Toussaint. Charles Bélair (neuveu de Toussaint) et elle se marient en 1796. Ils sont tout deux perçus comme les principaux responsables de la révolution haïtienne dans toute la région de L’Artibonite. C’est dans les montagne que les Bélair encouragèrent leurs frères et sœurs noirs à prendre les armes et résister à l’attaque française. Ils réussirent à eux seule à rallier à leur cause toute la région de L’Artibonite (Latibonite).

Bon après cela tout se complique. Les Bélair tombent aux mains des français mais il y a plusieurs versions du comment cela se serait produit:

  1. Dessalines les auraient vendus. Charles Bélair était son rival pour être à la tête de la révolution haïtienne, c’est pour cette raison qu’apparemment il les aurait tendu un piège les invitants à une soi-disant rencontre, qui se révéla n’être qu’un guet-apents, qui permit aux français de mettre la main sur les Bélair.
  2. Dessalines ne les auraient tendu aucun piège, mais aurait écrit au général Leclerc pour lui confirmer que le couple était responsable du soulèvement de l’Artibonite et aurait ajouter qu’ils méritaient d’être sévèrement punis.
  3. Leclerc aurait envoyé Dessalines pour arrêter les Bélair mais Dessalines n’avait aucune l’intention de les vendre, mais il aurait plutôt voulu se joindre au soulèvement. Malheureusement il arriva trop tard, la troupe de Faustin Russard arriva en premier sur les lieux, les prirent par surprise et les emprisonnèrent.

Ce sur quoi on s’entend par exemple c’est que Sanité fut attrapée en premier, et Charles Bélair ne supportant pas d’être séparé de sa femme se rendit lui-même aux autorités françaises . On les emmena au Cap Français (maintenant Cap Haïtien) ou ils furent condamnés à l’exécution, le 5 octobre 1802. Charles devait se faire fusillé et Sanité, décapitée à cause de son sexe.

Avant de mourir Charles dit tranquillement à sa femme qu’elle devait mourir en brave. Il porta la main à son cœur et tomba par terre à la suite des coups de fusil qu’il reçu à la tête.

Sanité refusa de se faire décapiter sous prétexte qu’elle était une femme, elle voulait mourir en vrai soldat de la même façon que son mari. Elle refusa également de se faire bander les yeux. Avant de mourir elle cria à la foule d’esclave présent « Viv la libèté anba esklavaj » se qui signifie « Vive ka liberté, à bas l’esclavage! ». Les esclaves étaient forcés d’assister à l’execution des révolutionnaires afin de les dissuader de faire pareil, mais ses exécutions ne mirent pas fin à  la révolution. Le peuple haïtien continua la révolte avec à leur tête Dessalines, et obtinrent leur indépendance le 1er janvier 1804 devenant ainsi la première république noire du monde.

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Met fanm sou ou » présente: Sanité Belair »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s