« Il était une fois sur l’une des table, de l’Italian caff… »

C’est là que tout a commencé. Sur l’une des table de l’Italian caff. C’est là, que je l’ai entendue pour la première fois la fameuse phrase : ‘‘I don’t date black girls because *insérer un des multiples stéréotypes à propos des femmes noires* ’’. And let me tell you that I was sitting there like…

_my face

Mmmh. K. Et cela a été dit sans aucune gêne par un gars noir, sur une table remplie de filles noires.

Disrespect level 10 000.

Et par la suite, c’est sur Facebook que j’ai lu pour la première fois  ceci : « Je ne fréquente pas les hommes noirs parce que *insérer un des multiples stéréotypes qui existent sur l’homme noir* ». Et ceci avait été dit par une fille noire que je considérais être mon amie…jtais là entrein de lire ses commentaires comme…

_bitch

(pour faire court, ses propos ont mené à une dispute et là on ne se parle plus depuis. Ça fait presque 3 ans, cette histoire. No. Regrets.)

Mmmh k.

Le self-hate est real.

S’aimer en tant que tel ça prend du temps, c’est long. Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Vu la société dans laquelle on vit, qui nous impose toutes sortes de standard irréalisables et qui nous fait sentir constamment qu’être simplement nous-même n’est pas assez, c’est normal d’avoir à deal avec ce sentiment de self-hate.

Et quand t’es noir….

Ah yo.

Depuis que tu es tous petit, tu dois deal avec le self-hate. Ça commence vraiment très jeune et le self-hate se manifeste de plusieurs façons.

Comme par exemple, quand on demande à un petit enfant noir de ne pas rester trop longtemps au soleil de peur que tu ne deviennes trop noir.

Ou quand l’enfant pense qu’il ne peut pas être une princesse parce qu’il n’y a aucune Disney princesse qui lui ressemble (Tiana est venu pas mal en retard si vous voulez mon avis….et même là elle est une grenouille le ¾ du film!)

Trouver quelqu’un qui te ressemble à la télé est un vrai défi, SURTOUT si tu n’as pas le cable et que t’habites au Québec. Quand tu as le choix entre macaroni tout garni et ramdam…

(throwing shade but i love both shows XD)

Et puis tu grandis et tu prends goût au maquillage, mais tu te rends compte que il y a pas ta shade au Jean Coutu. C’est 50 shade of white dans la section maquillage. Donc c’est soit tu te déplaces et va au ridcom acheter ton petit fond de teint/poudre BLACK OPAL. Ou alors tu dépense un bon 60 dollars sur un fond de teint chez MAC ou chez Sephora. Ou bien tu t’abstiens et continues à passer de la crème sur ton visage 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

Et puis ça continue….plus tu grandis, et plus tu dois t’accorder avec le fait que la couleur blanche, est la  « couleur par default » toutes les autres couleurs semblent être optionnelles.

Tu apprends que « Nude », qui devrait signifier la couleur de ta peau (peu importe quel est ta couleur), ben en fait en pratique est plus est synonyme de beige qu’autre chose.

Tu apprends aussi que le mot exotique fait référence à tout ce qui n’est pas d’ici aka tout ce qui n’est pas blanc. (Ce mot à une connotation raciste pour moi maintenant, vag)

Régulièrement tu as le droit à la question:

« mais toi là…tu viens d’où?’

pis la toi t’es comme

« ……….Laval »

« Non mais tsé…t’es né ou? »

« …….Montréal, hôpital  Sainte-Justine »

« Non mais tsé…tu viens de ou, ou?’

Ma face durant ce genre de convo:

_huey

 

Qu’on en soit conscient ou non, toutes ces expériences de la vie affectent la façon dont on se perçoit. Ça fait un méchant bout que la société nous apprend à nous détester. Non seulement à détester notre couleur de peau, mais aussi à détester nos traits physiques. Elle nous affecte tous, moi inclus. J’ai dû apprendre à m’aimer et j’apprends encore.

J’avais l’habitude de me regarder dans le miroir plus jeune et je pinçais mon nez. Pour voir si jpouvais pas le rendre plus mince. Maintenant quand je vois mon nez je souris et chante à tue-tête: « I LIKE MY NEGRO NOSE WITH JACKSON FIVE NOSTRILS!!!

J’étais aussi très self-counscious du nombre de temps que je passais sous le soleil. Je ne voulais pas devenir TROP noire. Et aujourd’hui jsuis comme:

« YÉ OU LE SOLEIL???? SUN WHERE ARE YOU?? I need that melanin to POP!!! WHOOP WHOOP CANT WAIT TO GET DARKER!! » *make awkward hysterical dance under the sun*

Tous le monde doit dealer avec un certain degré de self-hate. Et c’est pas facile. C’est un P R O C E S S US.

J’ai grandi à Montréal-Nord quartier avec une assez importante population de noirs. Je suis allée dans une garderie familiale, qui appartenait à une haïtienne. Tous les enfants étaient noirs. J’ai grandi dans une église haïtienne. Encore une fois tout le monde était noire. Et ma famille lol prenez un guess…tout le monde était noire. Pour les 5 premières années de ma vie je pense bien que j’ai seulement eu des interactions avec des noires. Excepté pour les marocains qui habitaient en haut de chez nous back in the daysssss. Malgré tout cela j’ai quand même expérimenté le self-hate assez jeune. Personne n’est à l’abri, et y a des gens vraiment, tu vois les répercussion que le self-hate a sur eux….ils détestent tous ceux qui leur ressemblent et ça donne des affaires bizarres comme :

_bratwaithe

Et là tu te demandes comment quelqu’un peut dire des conneries pareilles:

_how

Self-Hate.

Ça fait dire aux gens ben des conneries. J’avais l’habitude de me fâcher  chaque fois qu’un noir disait ce genre de stupidité. Mais maintenant sérieux je sais que c’est parce que tu t’aimes pas. Je classe les gens et pis that’s it. Si c’est trop je change de place. Dès que je vois que t’es un temps soit peu problématique je m’éloigne. Je te bloque, delete, te unfollow. Une fois en 4 jours j’ai du delete 4 personnes de Facebook juste pour vous dire. J’ai pas le temps.

Ce que vous dites:

« Je sors pa avec les filles noires, elles sont tellement ratchet en plus… »

« Les gars noirs sont de bon à rien! Des vagabonds! Je veux me trouver un bon ti blanc… »

« Je veux tellement avoir des bébé mixtes leurs cheveux sont trop beau!!… »

« Mon arrière grand père était Indien je ne suis pas 100% noire… »

 

Ce que moi j’entends:

_hate

Le self-hate ce n’est pas être dans une relation interracial. Tu peux être noire, sortir avec juste des noires et te détester. Comme tu peux sortir avec un blanc et aimer ta mélanine.

Le self-hate ce n’est pas avoir de la permanente dans sa tête ou porter des weaves. Tu peux porter des weave et t’aimer complètement, comme tu peux avoir un afro juste pour les likes et still détester être noire.

On deal tous avec un certains degré de self-hate apprendre à s’aimer comme je l’ai dit c’est un processus. Un journey. Mais plus tu t’aimes, plus tu aimes les autres autour de toi. C’est crucial pour la révolution qui se prépare (ouais je parle de révolution…pas le choix gee. Détails dans un prochain article)

Et FUYEZ ceux qui répandent le self-hate. Comme si…le struggle est déjà trop real pour en plus avoir à deal avec ce genre de personnes.

Tout commence et fini par l’amour. C’est parce que je m’aime que je fais tout cela. Parce que je m’aime, j’aime mes semblables.

I LOVE MY PEOPLE. (I am saying louder for the people in the back because I don’t think they heard me)

Et je veux que vous vous aimiez aussi! U feel?

Love yourself. Drink water. Take care of your edges. Love your blackness.

Et pour tous les self-hatings coons…I will need you all to

_get ur life

C’était un message

de votre sista,

Beckybeckboo,

str8 outta love.

 

 

 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « « Il était une fois sur l’une des table, de l’Italian caff… » »

  1. Yesssssss, finalement tellement pertinent et important le self-love et loving blackness 😉 En plus de Montréal. Merci, Gracias, Obrigada, Grazi, Muremuste Danke Haaaaa.
    D’une nouvelle abonnée sr8t outta Byumba!!!

    J'aime

    1. Hiiiiiii merci merci 🙈🙈🙈 !!! Officiellement notre premier commentaire on aime ça! On fait ça pour nous soeurs donc que vous appreciez est tellement important ça prouve qu on est sur la bonne voie!!! Et oui le self-love c’est la base on doit commencer là si on veut faire avancer les choses!! Montreal to Byumbaaaa ket c’est real salut!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s